Vente à domicile : un bon plan pour arrondir ses fins de mois?

Qui n’a jamais entendu parler des fameuses réunions de vente de produits Tupperware par une tante désireuse de se faire un peu d’argent? La vente à domicile ne date pas d’hier. Mais qu’en est-il aujourd’hui avec la croissance fulgurante de la vente par Internet? Ce type de vente a-t-il encore sa place? Est-ce encore une bonne manière pour arrondir ses fins de mois ou même se reconvertir professionnellement?

Oui, les réunions de Tupperware existent encore aujourd’hui. Mais la vente à domicile s’est considérablement diversifiée : cosmétiques, vêtements, lingerie, jouets, produits naturels, aspirateurs, et même sex toys envahissent le domaine.

Chapeautées par l’Association de ventes directes du Canada (AVD), les entreprises utilisant les principes de vente relationnelle (par représentation), à domicile ou multi-paliers sont de plus en plus nombreuses au pays et génèrent des milliards de dollars.

Le fonctionnement de ce type de vente est simple : le vendeur propose à un particulier d’inviter son réseau de connaissances à participer à une rencontre au cours de laquelle il fera découvrir des produits exclusifs. La vente se tient dans un salon entre « copines ». Copines, car se domaine attire toujours une majorité de femmes, notamment des femmes au foyer qui souhaitent avoir un revenu en gérant leur emploi du temps comme bon leur semble. Mais attention. Aujourd’hui, ces femmes ont le visage de jeunes professionnelles, souvent nouvellement maman, qui souhaitent lancer leur entreprise et qui utilisent habilement les réseaux sociaux pour faire mousser leurs ventes. La rémunération se fait par une commission (variable de 20 à 35 % selon les secteurs) prélevée sur les ventes.

Les avantages de la vente à domicile

La vente à domicile ne requiert aucun diplôme ni aucune expertise en particulier. Seuls la fibre commerciale, un bon sens de la communication et de l’organisation ainsi qu’une bonne dose de motivation sont nécessaires. De plus, le domaine est un des rares à accueillir tous les âges sans restriction.

Une grande flexibilité d’horaires, idéale pour quelqu’un qui a un emploi à temps partiel ou une vie de famille, compte aussi parmi les avantages notoires de la vente à domicile.

Les risques

Réussir dans la vente à domicile demande deux éléments clés : avoir un bon réseau social et croire aux produits que l’on vend. Il faut également faire preuve de persévérance et d’organisation afin d’être capable d’effectuer les suivis de commande et de garder contact avec les hôtesses et les clients. Votre revenu dépendra de ces deux facteurs et de votre implication dans cette nouvelle entreprise. Plus vous investirez de temps, plus vous aurez de chances de bien gagner votre vie.

La préparation

Réussir dans la vente à domicile demande toutefois un minimum de préparation

  • Pour accueillir vos réunions de vente de produits, il vous faudra un espace chaleureux. Sondez votre réseau afin de voir si certaines de vos relations accepteront de vous prêter leur salon pour une ou deux rencontres durant l’année.
  • Prévoyez un endroit où vous stockerez les produits de démonstration et ceux à vendre
  • Investissez dans l’achat d’une voiture, indispensable pour vos visites.
  • À partir du moment où vous achetez des biens et des services en vue de les revendre avec profit, vous devenez un commerçant. Vous devez donc avoir un permis approprié et percevoir la TPS et la TVQ.

Vente à domicile vs vente pyramidale

Tous les ans, de nombreuses personnes en quête de revenus se lancent dans la vente à paliers multiples ou dans la vente pyramidale. Or, si la première est légale, l’autre ne l’est pas. Et la ligne est parfois mince entre les deux. Dans la vente à paliers multiple, les participants tirent un revenu en vendant des biens ou des services à d’autres participants, qui recrutent à leur tour d’autres personnes. Ce type d’entreprise est légal au Canada. Dans la vente pyramidale, illégale au Canada, il n’y a, la plupart du temps, pas de vente de biens ou de services. Vous faites parvenir une somme au promoteur (celui qui est en haut de la liste) et devez convaincre d’autres personnes de verser le même montant à celle dont le nom se trouve en tête de liste. L’objectif : empocher une très grosse somme quand vous serez en haut de la pyramide. Le problème est qu’à un moment donné, vous ou vos recrues perdrez leur investissement.

Bref, renseignez-vous bien sur l’entreprise et son fonctionnement avant de vous lancer. Cela vous évitera de tomber dans une arnaque. La vente à domicile ne peut être une activité lucrative et agréable que si elle est légale. Vous pourriez sinon avoir de sérieux ennuis.

Articles récents par
Commentaires

Réseau d'emplois Jobs.ca

#